dimanche 13 septembre 2015

Kumihimo


Le Kumihimo ( 組紐 de 組む kumu nouer, tisser et 紐  himo cordon, ficelle) est une technique de tissage japonaise qui permet de réaliser un cordon plat ou rond très solide et dont les noeuds se défont difficilement.
 
 
Ces cordons tissés à partir de plusieurs fils de soie étaient utilisés à l'origine comme accessoires décoratifs dans les tenues des nobles et des moines puis, plus tard, dans celles des samourais.
Les motifs, formes et couleurs utilisés pour réaliser ces cordons étaient codifiés suivant le rang et la classe de la personne.
Ce n'est qu'au XVIIe siècle que son utilisation se généralise à la population et devient un élément de la vie quotidienne.
 
Aujourd'hui, au Japon, il sert principalement à l'ornement du obi, large ceinture entourant le kimono à la taille et est appelé obijime.
 
 
 
 
Actuellement, cette technique de tissage se généralise dans le monde pour la création de bijoux, bracelets, colliers, etc. 
 
 
Au Japon, on utlise le Marudai en bois traditionnel pour les tissages. Mais pour les non-initiés, un nouvel outil plus facile d'accès pour les débutants a vu le jour : un disque en mousse appellé Mobidai. Il peut être rond, ovale ou carré suivant la forme de tressage désirée et permet de réaliser des bracelets composés de quatre à douze fils en variant les motifs.
 
 
  
Je me suis lancée il y a quelques temps et j'ai réalisé plusieurs bracelets.
 
 
Je ne vous cache pas qu'au début le tressage est un peu pénible car il demande beaucoup de patience et de régularité. Sa difficulté dépend aussi des fils utilisés : la queue de rat est plus facile à tresser mais j'aime moins son rendu trop brillant et grossier. Le lin et la laine ont, au contraire, un beau rendu, plus brut, mais ils sont plus difficiles à tresser. Au Japon, les fils utilisés sont en soie ; mes prochaines créations seront donc en fils de soie DMC.

 
Mes bracelets seront bientôt en vente sur ma boutique A Little Market!! ;)
Alors, au boulot, Akiko!!